Bretigny-Sur-Orge & Lyon

Claude EGEA

Né à Narbonne, commence ses études à Trèbes près de Carcassonne. Médaille d’or du conservatoire de Toulouse en 1980,  il est membre del’Orchestre national du Capitole de Toulouse de 1981 à 1991, date à laquelle il intègre l’Orchestre National de Jazz dirigé par Denis Badault, puis une deuxième fois sous la direction de Laurent Cugny.

Très demandé comme premier trompette par la plupart des big bands français, il est membre notamment de plusieurs orchestres : on peut l’entendre dans le Caratini Jazz Ensemble, avec la formation Captain Mercier ou encore aux cotés du pianiste Martial Solal.

Dans d’autres circonstances, sans qu’il soit sous les projecteurs, on écoute souvent Claude sans le savoir…  entre deux concerts, il passe de longues heures en studio pour enregistrer des musiques de films, téléfilms et même pubs. Quand il ne joue pas, il enseigne … en effet, ce virtuose est professeur au sein de  l’école de Didier Lockwood et il est également intervenant au Conservatoire de Paris.

A 12 ans à peine, il prend régulièrement le train seul, pour suivre les cours du Conservatoire de Toulouse. En parallèle de ses études au Collège Gaston Bonheur de Trèbes, ce sont des heures et des heures de son adolescence qu’il a sacrifié. Tant  de volonté et de détermination seront récompensées alors qu’il a 17 ans par le 1er prix de trompette décerné par Le conservatoire national de Toulouse. Plus tard, il réussit le concours d’entrée  de l’Orchestre National du Capitole , et durant 9 ans sous la direction de Michel Plasson, Claude vivra une succession d’expériences fabuleuses avec des tournées internationales, des festivals de renom….Le son de sa trompette dès cette époque là est immortalisé sur des enregistrements. Le classique est omniprésent… mais Claude a dans le cœur une passion qui le dévore… c’est le jazz. Alors des que ses plannings  avec l’Orchestre du Capitole le lui permettent il va rejoindre des formations de jazz de la région.

En 1991, l’Orchestre National de Jazz le sollicite et Claude doit faire un choix.. c’est ainsi qu’il quitte le Capitole pour la capitale. Depuis ce grand monsieur de la trompette ( qui approche de la quarantaine)  décline son talent à travers une multitude d’aspects. Les plus grands noms de la musique font appel à lui en qualité de 1er trompette. On compte parmi les plus prestigieux :  Michel Legrand, Claude Bowling, Henri Salvador…Là encore ce sont de grandes tournées internationales qui l’attendent, Claude a également accompagné des pointures internationales telles que Diana Ross,  Ray Charles ..

Le son de sa trompette on peut également l’apprécier sur des albums notamment celui de Charles Aznavour «  Aznavour 2000 », plus particulièrement sur le titre «  On m’a donné » où il  offre un superbe solo.

Tout au long de ce parcours fabuleux et intense, l’attachement de Claude pour le jazz reste intact, il partage de beaux moments de musique avec des  formations comme « Jazz Ensemble » de Patrice Caratini ( depuis 10 ans) ,  «  Le new Décaband » avec Martial Solal . Dans ce domaine jazzy Claude a été très sensible a une récompense toute particulière.. Il s’agissait en 2002  du « prix du public » dans le cadre des «  Victoires de la Musique »  Il a reçu cette distinction avec ses amis de la formation « Captain Mercier ».

Aujourd’hui Claude est à nouveau sur les routes puisqu’il accompagne la chanteuse Zaz.

Matériel :

Claude joue  la gamme des Trompettes BACH

  • Trompette Bb BACH 43 – 43 Pavillon Courbé par notre Atelier

https://www.facebook.com/claude.egea.7